Qualité de l’eau

Coronavirus – rincer à fond les installations d’eau potable avant la réouverture des locaux au public

Robinet D'eau Ouvert | Photo Gratuite

L’OSAV fixe les exigences à respecter pour que l’eau potable, l’eau de douche et l’eau de bain ne mettent pas en danger la santé des consommateurs. Les autocontrôles des distributeurs d’eau et les contrôles officiels des cantons garantissent le respect de ces exigences.

Dès le 27 avril 2020, les premiers établissements reprendront leurs activités. Souvent les installations d’eau potable n’y ont guère été utilisées durant plusieurs semaines, ce qui favorise la prolifération de microorganismes comme les légionelles. Ces dernières peuvent provoquer une pneumonie sévère (appelée légionellose). Il est donc impératif de bien rincer les installations d’eau potable avant leur remise en service.

Ce geste simple et efficace permet de protéger la santé des utilisateurs. La Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE) a élaboré, à cette fin, une fiche d’information.

 

Qualité de l’eau potable en 2019

Conformément à l’article 5 de l’Ordonnance fédérale sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public (OPBD), le distributeur d’eau, est tenu de fournir au consommateur intermédiaire ou final, au moins une fois par an, des informations exhaustives sur la qualité de cette eau.

Provenance de l’eau

  • 62 % ACRG, eau de nappe phréatique des puits d’Onnens (chlorée pour la protection du réseau) ;
  • 32 % SEY, eau des sources du Cossaux (désinfectée par chloration) ;
  • 5 % SEY, eau du lac (filtrée et désinfectée par chloration) ;
  • 1 % Associations, eau de sources, provenant de l’ARRIBRU et la Menthue.

Désinfection

Par chloration : en moyenne 0.01 mg/l de chlore aux robinets des consommateurs (valeur de tolérance : 0.1 mg/l chez le consommateur).

Contrôles sanitaires (analyses)

  • Campagnes de mesures de microbiologie selon le plan d’autocontrôle : 26 séries de 11 à 16 échantillons répartis sur 49 points de prélèvements totalisant 335 échantillons ;
  • Campagnes de mesures de chimie selon le plan d’autocontrôle : 4 séries de 6 à 8 échantillons répartis sur 8 points de prélèvements totalisant 32 échantillons ;
  • Mesures ponctuelles de microbiologie pour la mise en service de nouvelles conduites : 26 échantillons.

Résultats des analyses et qualité de l’eau

Dans l’ensemble du réseau, l’eau d’Yverdon-les-Bains est de très bonne qualité. Aucun dépassement des normes en vigueur n’a été décelé aux points de consommation représentatifs et définis par le programme d’autocontrôle. L’eau potable d’Yverdon-les-Bains est conforme aux exigences de la législation sur les denrées alimentaires.

Paramètres physiques et chimiques

Dureté totale : minimum 14.9 °f, maximum 26 °f et en moyenne 22 °f (degrés français), soit une eau moyennement dure.

Température moyenne 12.70°C pH   7.4   8.20
Calcium 46.80 81.6 mg/l Chlorures   3.6 14.90 mg/l
Magnésium   6 16.1 mg/l Nitrates   1.6 12.50 mg/l
Sodium   1.60   7.6 mg/l Sulfates 14.50 34.70 mg/l
Potassium   0.90   1.8 mg/l Hydrogénocarbonates 158 282    mg/l

L’eau ne contient que très peu de nitrates, 7.2 mg/l en moyenne, le seuil de tolérance étant de 40 mg/l.

Pesticides

Les ressources de la commune d’Yverdon-les-Bains répondent aux exigences en matières de pesticides. Il faut cependant noter que ces résultats sont représentatifs de l’état de la technique, du choix des paramètres à analyser et de la législation au moment de l’analyse. Au vu des nouvelles exigences, en particulier pour le chlorothalonil et ses métabolites, des analyses planifiées en 2020, en coordination avec SAGENORD, permettront de vérifier si les nouvelles normes sont respectées.

Un état de situation sur la présence de pesticides et de métabolites de produits phytosanitaires dans l’eau potable consommée à Yverdon-les-Bains est donné ci-dessous :

Somme des pesticides et métabolites pertinents (Norme < 0.5 µg/l) 0.014 µg/l Métabolite ‘’acide sulfonique’’ du chlorothalonil (Norme < 0.1 µg/l) 0.011 µg/l

Concentrations moyennes pondérées pour l’eau distribuée à Yverdon-les-Bains en tenant compte du mélange des différentes adductions.

Conclusions

L’eau d’Yverdon-les-Bains correspond parfaitement aux normes d’eau de boisson. C’est une eau équilibrée, de type calco-carbonique, faiblement minéralisée et de dureté moyenne.

Elle peut être consommée sans modération !

 

Yverdon Énergies, janvier 2020

Dernière mise à jour : le 23 avril 2020 à 16 h 42 min